Apprendre à équilibrer son alimentation, est-ce si difficile?

Aujourd’hui c’est un article un peu spécial car il participe à l’évènement mensuel « A la croisée des blogs ».

Ce mois-ci, c’est Patrick du blog « Mémoire Facile » qui organise le festival sur le thème Qui a peur d’apprendre?.

Les règles du jeu sont précisées ici.

 

Le sujet de cet article est une des questions que je me pose tous les jours. Pourquoi tous les jours? Regardez autour de vous, entre les magazines féminins ou masculins qui détaillent le dernier régime à la mode pour perdre du poids avant l’épisode terrifiant du maillot de bain et les questions sur les forums du type « je cherche à perdre 4kg en une semaine, comment dois-je procéder? », on se concentre plus sur du court terme que sur du long terme. Les conséquences ne vont certainement pas être des plus agréables. En attendant, chaque jour cette questions sans cesse me taraude, équilibrer son alimentation, est-ce vraiment si compliqué? Qu’avons-nous à perdre à laisser le temps des régimes derrière nous?

Les régimes: des anti-équilibres

Je vous dit ça mais j’ai aussi été pendant de longues années une adepte des régimes: régime du printemps pour l’été, régime d’automne et d’hiver pour surtout ne pas prendre de poids. Bref ma vie dans mon assiette était liée au régime du moment. Les régimes, c’est rassurant. On contrôle son corps, son poids et sa garde robe. En plus de ça quand la balance descend, on est tellement heureux (se). C’est une victoire sur votre gourmandise. On retrouve sa volonté, on la nourrit, on se sent fort quand on passe à côté du distributeur de sucreries ou devant une pâtisserie. Le problème c’est que ça ne dure qu’un temps et qu’après quelques mois on reprend les mauvaises habitudes et là notre corps nous attend au tournant… Vous ne l’entendez pas? Il est en train de dire cela « Ahah, tu as voulu me rationner et me mettre à la diète? Et vu que potentiellement tu peux encore me mettre dans cette situation et bien je vais faire des provisions comme les marmottes! » Votre corps est à l’origine du phénomène yoyo et c’est très compréhensible.

La dictature des régimes

La dictature des régimes (crédit photo: Adnan Yildirim @Picasaweb)

Qu’avons nous à perdre à manger équilibré?

On en revient donc à la question initiale, qu’avons-nous à perdre à apprendre à équilibrer son alimentation? Dans l’assimilation et la prise alimentaire, il y a 2 entités distinctes à prendre en considération: il y a d’une part ce que votre cerveau et votre conscience veut et puis il y a ce dont votre corps à besoin. Equilibrer son alimentation revient à faire la synthèse entre les besoins du corps et les besoins de la personne, de son esprit. Faire un régime c’est décider de déconnecter les 2 entités, les rendre individualistes et égocentriques. Apprendre à équilibrer son alimentation, c’est un travail d’équipe. Comme tout travail d’équipe efficace, le résultat est supérieur à la somme de ses parties: Au revoir l’effet yoyo, Bonjour la santé!

Les principes de base d’une alimentation équilibrée

Là vous allez me dire que manger équilibré vous savez ce que c’est, que ça n’est pas comme si on ne vous prévenait pas à chaque publicité pour du chocolat ou des barres glacées. Effectivement, si les règles de base d’une alimentation sont connues et reconnues, il faut essayer d’avoir une vision plus globale de son alimentation. En effet, au delà du plan alimentaire, il est important de regarder votre façon de vivre et votre environnement. L’être humain reste un animal. Si vous vous prenez le lion, en principe, il va manger afin de pouvoir assurer sa subsistance présente et future (c’est à dire qu’il aura suffisamment de force pour sauter sur le prochain gnou lorsque la faim se fera sentir). Sa manière de se nourrir est totalement liée à son environnement. Il doit manger suffisamment pour avoir les nutriments et les réserves nécessaires mais pour autant il ne doit pas trop se nourrir car si effectivement il est trop gros il n’arrivera pas à atteindre sa vitesse de chasse. Donc potentiellement il aura des problèmes pour se nourrir (source: les documentaires animaliers sur France 5). Tout cela pour dire que c’est notre environnement qui doit dicter notre plan alimentaire. La question principale à laquelle vous devez donc répondre c’est: est-ce que ma manière de manger (type de nourriture et portions) est en adéquation avec mon environnement général (météo, saison, températures) et mon activité physique? 

accorder alimentation et saisons

Accorder alimentation et saison, une question de synthèse

Si donc vous êtes gourmand, que vous aimez le beurre et le sucre, vous allez ingérer plus de sucre que votre corps ne va avoir besoin. Il va donc stocker ce surplus sous forme de graisse. Vous avez donc toujours le choix de soit limiter le nombre de gourmandises soit d’augmenter votre activité physique afin de bruler ce surplus de graisse. Vous pouvez aussi vous restreindre pendant l’été, garder votre quota gourmandise pour l’hiver, période pendant laquelle votre corps aura besoin de plus de réserves pour vous protéger contre les températures et un climat plus froid. Ici, il ne s’agit pas d’envisager un régime temporaire pour mettre votre corps dans la case préparée par votre esprit, mais de regarder de manière rationnelle vos besoins journaliers, mensuels, annuels et ainsi de respecter votre corps. Faire la synthèse entre l’environnement, vos besoins et vos désirs, c’est par là que commence un véritable équilibre alimentaire et santé.

L’équilibre alimentaire: une logique vieille comme le monde

Ce que vous avez à perdre si vous n’apprenez pas cette logique vieille comme le monde: l’effet yoyo régulier entre chaque régime, les moments de déprime du printemps et de l’automne quand on ouvre les portes de sa garde robe. Ce que vous avez à y gagner: l’économie faites sur tous les bouquins de régime que vous n’aurez pas à acheter ou sur le prix de l’abonnement dans les salles de sports que vous avez abandonnés après 3 mois, une garde robe consistante et cohérente sur plus que 6 mois et surtout une meilleure santé physique et psychique. Vivre en accord avec son environnement, c’est la chose la plus importante et pourtant c’est aussi la plus simple. En ce qui me concerne, c’est la diététique chinoise qui m’a aidé à entamer ce chemin.J’ai déjà essayé d’en dévier (volontairement ou pas) toujours avec une mauvaise expérience à la clé. Essayez de penser à votre synthèse et vous verrez que votre corps a beaucoup de choses à vous apprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge