Ligne & Minceur: La visualisation créatrice peut vous aider

Est-ce que vous vous êtes déjà posé la question de ce à quoi vous ressembleriez si vous aviez le corps dont vous rêvez? Comment avoir ou garder la ligne si on ne sait pas se visualiser dans cette ligne rêvée?

1. Au secours, ma balance fait du yoyo

La raison de cette question, de cet article et de ce titre bizarre est la suivante: on sait très bien ce qu’on n’aime pas dans notre corps… Pour moi, ce sont mes poignées d’amour sur les hanches, le bidou qui ne veut absolument pas devenir plat, une taille pas assez fine et des cuisses (et mollets) un peu trop gros à mon goût. Ah oui et puis, selon moi, mes bras sont trop gros et ont l’air d’ailes de poulet un peu flappy…

Ceux qui me connaissent diront que c’est vraiment du n’importe quoi ce que je raconte. Et ils ont certainement raison. Néanmoins, c’est comme ça que, moi, je regarde objectivement mon corps à l’instant T d’aujourd’hui lundi 11 mars 2013. Je n’y peux rien c’est comme ça. De ce constat, on passe souvent très rapidement à l’affirmation suivante: je dois juste perdre 5kg et ce sera bon.

La suite logique c’est que pendant une semaine on fait des efforts pour manger moins (moins sucré, salé, gras,…) et pendant une semaine ça fonctionne (peut être) plutôt pas mal… le nombre de kg sur la balance diminue et on est euphorique à l’idée même de perdre du poids et de voir ses efforts récompensés.

la perte de poids et la tyrannie de la balance (crédits photos: garnier.karine@picasaweb)

la perte de poids et la tyrannie de la balance (crédits photos: garnier.karine@picasaweb)

Mais, voilà, à un moment donné, la balance reste au même niveau voire remonte alors même qu’on n’a peut être pas atteint le poids désiré. La sensation d’échec approche et, là, soit votre régime devient encore plus drastique soit vous baissez les bras et effectivement l’aiguille de la balance remonte… c’est l’effet yoyo qui vous guette.

 

2. Se sentir mieux en se visualisant

Ce qui est décrit plus haut, c’est du vécu (plusieurs fois vécu) et je pense savoir pourquoi (bah oui car ça dépend des gens n’est-ce pas, on fonctionne tous différemment).

Si on prend les étapes de la dégustation culinaire, ça se passe certainement comme ça:

  • il est midi, ça fait 4-5h que je n’ai pas mangé, votre cerveau commence à avoir besoin de protéine et il sonne donc l’alarme, votre ventre commence à gargouiller bref vous avez faim,
  • vous vous préparez à manger en fonction de votre faim, votre cerveau acquiesce en fonction de ce qu’il voit via vos yeux,
  • vous mangez (trop) vite… normal, vous avez faim. Et le temps que votre système digestif dise à votre cerveau que vous avez mangé à votre faim, vous avez déjà trop mangé pour votre activité normale de la journée.

ou bien comme ça:

  • je suis stressée, énervée… ma journée ne se passe pas comme je le voudrais… j’ai besoin d’une pause… Là, votre cerveau intervient et rajoute: je mangerais bien un petit truc (ou 2?, ou 3?) pour me remonter le moral.

Ici, l’important n’est pas la quantité que vous mangez, mais bien l’impact du cerveau sur ce que vous mangez. Ce qui est donc essentiel lorsqu’on veut changer de corps c’est que votre cerveau soit au courant et qu’il soit d’accord avec vous. En d’autres termes, il faut que vous vous visualisiez sans toute la liste des choses que vous n’aimez pas chez vous.

 

3. La visualisation créatrice: ça se passe comment?

Tout commence avec une feuille de papier. Sur celle-ci, on va tracer 3 colonnes que l’on va intituler de la manière suivante:

  • ce qu’on n’aime pas dans notre corps et qu’il est envisageable de pouvoir modifier;
  • la version positive de la première liste;
  • les bénéfices que vous tireriez si votre corps était modifié comme mis plus haut (je serais: plus jolie, plus heureuse, je m’aimerais plus…)

Essayez de prendre 5 min pour remplir cette liste.

Lorsque vous avez listé tous les points ci-dessus. Vous allez fermer les yeux 5 min et essayer de vous prendre pour Photoshop. Vous allez vous redessiner en fonction de tout ce que vous avez mis sur votre liste et voir ce que ça donne. Quand cela est fait, vous allez essayer de vous mettre dans la peau de ce moi parfait et en ressentir tous les bienfaits (à quel point vous êtes heureu(x)se, joli(e), bien dans votre peau…). En principe vous devriez finir cet exercice de visualisation avec le sourire.

Pour la fréquence: il n’y a aucune limite, faites cet exercice quand vous le souhaitez, où vous le souhaitez et surtout faites le lorsque vous vous apprêter à ouvrir le placard à sucreries.

 

4. Pourquoi est-il important de se visualiser?

On peut effectivement se dire que c’est complètement bidon comme exercice et qu’on ne voit pas comment ça pourrait fonctionner lorsqu’on cherche à perdre du poids. Effectivement, c’est un point de vue.

Maintenant, si vous cherchez à perdre du poids c’est que vous avez du mal à accepter l’image que vous avez de vous même… et vous en êtes donc malheureux (en tout cas c’est ce qui se passe dans mon cas). Votre objectif, au final n’est pas de perdre du poids mais bien d’être mieux dans votre peau. La perte du poids, c’est la manière qui va (possiblement) vous permettre d’y arriver.

Votre cerveau joue une part essentielle dans ce processus. Imaginez que votre cerveau soit un GPS. Quand vous allez lui dire: je veux perdre du poids, c’est comme si vous disiez à votre GPS: je veux passer par le chemin le plus court… Ok, vous allez passer par le chemin le plus court… mais tant que vous n’avez pas mentionné la destination finale, votre GPS ne va pas pouvoir beaucoup vous aider. Votre cerveau, c’est pareil.

Perdre du poids est une chose, le mieux pour y arriver est de ne pas se tromper d’objectif. Et la façon d’y arriver est d’entrer dans notre GPS interne la direction vers un moi parfait… un moi pareil mais différent, un moi plus heureux.

Essayer de se voir et de se sentir heureux, ça change complètement le rapport à la nourriture. On ne mange plus parce qu’on se sent mal, on se nourrit pour être bien et avoir la ligne que l’on souhaite.

Essayez, ça ne coûte rien… et on ne sait jamais, ça pourrait même vous aider à arriver à avoir votre ligne et à la garder…

le bonheur dans son assiette (crédit photo: sofy_732 @ picasaweb)

le bonheur dans son assiette (crédit photo: sofy_732 @ picasaweb)

 

 

 

 

 

Watkins Glen Rainbow Falls

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge