Images du bout du monde – La Nouvelle Zélande et les arbres

Le 22 février 2013, je posais le pied à l’exact antipode de la France : La Nouvelle Zélande. Après 24h d’avion, je passais d’une température hivernale de 5°C à une température estivale de 30°C à minuit. Choc des températures, choc des cultures.

C’est dans une nouvelle section Voyages que je voulais partager avec vous quelques images de mon pays d’adoption ainsi que quelques anecdotes.

La première image importante ce sont les arbres.

Chez nous les arbres ont des racines, un tronc et des branches… ici c’est la même chose mais différent.

Je ne sais pas ce qu’il y a dans la terre, ou bien si c’est parcequ’ils ont la tête en bas mais en tout cas le tronc des espèces qui ont été importées de chez nous (chêne, hêtre…) sont ici exceptionnels.

nouvelle zelande arbres 11

Les espèces natives d’arbres sont également hors du commun. Le Rimu, le Kauri entre autres sont des arbres qui poussent droit, haut et large pendant longtemps, très longtemps. Les forêts dites de Kauri (càd que l’écosystème favorise le développement des Kauris) prennent des milliers d’années à atteindre leur maturité.

nouvelle zelande arbres 05

Après ce qui est aussi impressionnant ici c’est que les petits palmiers qu’on a l’habitude d’avoir en pot sont en fait des vrais arbres de 3-4 mètres de haut. Si si! Un hibiscus en maturité normale ici fait 3 mètres de haut.

De même pour les géraniums, ici ce sont des arbustes d’1m50. En Alsace, ma région d’origine, toutes les maisons alsaciennes ont des géraniums de toutes les couleurs aux fenêtres. Ici, on aurait du mal à faire cela pour différentes raisons mais nous verrons cela dans un autre article sur les maisons.

Pour finir sur les arbres, ils sont un véritable bonheur à voir dans les parcs. Les regarder avec toute l’attention qu’ils méritent est aussi reposant que d’écouter les oiseaux qui les habitent. Une vraie méditation pour vos yeux (le gauche, le droit et le 3ème oeil bien évidemment)… toute l’année car les espèces endémiques ne perdent pas vraiment leurs feuilles en automne. Quand c’est comme ça, vous avez moins l’impression de voir les saisons passer.

Les arbres font l’objet d’une protection accrue par le DOC (Department of Conservation). Certaines espèces se trouvent uniquement sur le sol néo-zélandais et leur conservation n’est pas chose aisée. En effet, la multiplication des échanges avec le reste du monde amène également des microbes et parasites qui perturbent l’évolution paisible des espèces et des forêts.

C’est ainsi qu’au départ des randonnées forestières dans l’Ile du Nord, vous serez conviés à nettoyer vos chaussures (ou vos pneus de vélo) au pschitt pour les vitres pour éviter toute contagion. Ca fait bizarre la première fois et puis on s’y fait, on comprend, on fait attention aux racines de ces géants aux pieds d’argile.

Maintenant, peut être devrions nous faire plus attention aux arbres qui nous entourent, nous procurent de l’ombre et sont essentiels à notre éco-système. Connaissez-vous le nom de la forêt la plus proche de vous? Quel est son âge? Quelles sont les espèces représentées? (oula, il est loin le temps de l’école primaire non? :)) Les Maoris comme d’autres civilisations indigènes ont pas mal de choses à nous apprendre sur ce point.

Voilà pour le premier article d’images de voyage. Si vous avez dans vos cartons des photos d’arbres remarquables, envoyez les moi si vous le souhaitez afin que je puisse les mettre sur le blog (avec votre nom bien sur).

Toutes mes autres photos d’arbres sont sur ma page facebook et google +, allez y jeter un coup d’oeil!

Bonne journée à vous sous le soleil ou à l’ombre du cerisier en fleur 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge