Votre rêve débute ici…

En fait, il a déjà débuté avec le dernier article en date: rêviez-vous d’être alcoolique et toxico quand vous étiez enfant.
Comme rêve, on peut tous faire mieux. Surtout que l’enfance, même quand on a que 24 ans (bon oui ça va j’ai 31 ans :)) ça commence à faire loin et la mémoire commence à faire défaut sur les détails.
Des rêves, on en a tous. En particulier quand vous regardez votre réflexion dans le miroir au réveil (comment ça j’ai des cernes le matin??) ou quand vous regardez l’état de vos finances et que vous vous voyez gagner à l’euromillion. A tout moment de la journée, surtout lorsque vous êtes en train de travailler sur une tâche qui ne vous intéresse pas,  vous allez vous sentir partir vers ce pays merveilleux où tout est absolument possible…
votre rêve débute ici

un petit tour dans un pays merveilleux ça vous dit? Le pays de vos rêves bien entendu (crédit photo: The US National Archives @Flickr)

Puis, après une jolie divagation de 5 min, vous allez vous-même vous rappeler à l’ordre:
 » Mais enfin tu n’y penses pas!  Faire le tour du monde et prendre un congé sabbatique? Mais, malheureuse et ta carrière?  Et ton compte en banque? Et après, tu feras quoi si jamais tu te fais prendre ta place par un jeune tout frais sorti de l’école?  »
Et c’est après une repartie pour le moins faiblarde qui dirait: « Mais je ne suis pas si vieille à 31 ans. Quand même! Je devrais pouvoir retrouver du boulot facilement? Non? « 
La réponse vous l’avez certainement déjà en tête mais je la mets quand même: « Et ça a fait des études supérieures!  Mais enfin! Ça t’arrive jamais de regarder les infos de temps en temps? C’est la crise!  Y a plein de gens au chômage qui rêveraient de prendre ta place et, toi, tu vas la leur donner et te mettre une épine de la taille de la Tour Eiffel dans ton plan de carrière juste pour aller voir des kiwis et des hobbits??? Tu n’y penses pas!!! »

Bref pas très très sympa la voie intérieure… Bon je vous rassure, dans la très grande majorité des cas, ça ne va pas jusque là car, dès qu’un rêve vous plaît un peu trop, il y a un répondeur automatique qui se met en place et qui répond ainsi:

« Vous essayez de joindre la bonne fée de (rajoutez votre prénom) mais les bonnes fées, les bonnes étoiles, la baguette magique de Harry Potter ou les super pouvoirs des vampires de Twilight vous savez que ça n’existe pas donc merci de ne pas laisser de messages, de raccrocher et de reprendre une vie normale genre Bridget Jones. »
D’une manière ou d’une autre, vous êtes, vous aussi, pourvu d’un autorépondeur qui, dans le fond, dira plus ou moins la même chose. Cet autorépondeur c’est votre Moi social. .. celui qui veut à tout prix que vous soyez accepté parle monde entier et que tout le monde vous reconnaisse comme conforme à une certaine image véhiculée par la société dans son ensemble. C’est lui qui vous dit de dire bonjour et au revoir,  qui vous empêche de manger votre soupe avec les doigts et de cracher ce que vous n’aimez pas sans pendre la peine de vous cacher avec une serviette…

Et puis, il y a votre deuxième moi… votre Moi essentiel, celui qui vous parle pendant vos rêveries, qui vous fait bailler à vous en décrocher la mâchoire en plein milieu d’une réunion… C’est l’enfant terrible qui va profiter que le moi social ait le dos tourné pour vous envoyer les images de votre vie idéale.

Dans l’absolu, pour atteindre le nirvana de votre vie de rêve, il est essentiel que vos 2 Mois, qui, pour l’instant, se détestent au plus au point trouve un terrain d’entente et veuillent bien se mettre à travailler pour votre propre bonheur. .. et ça c’est ce que propose de vous faire découvrir Martha Beck dans son livre: Trouver sa bonne étoile.

Etant donne que ce livre est extrêmement dense, cette chronique va donc etre divisée en plusieurs parties:

  • La première c’est de reconnaitre le clandestin qui vit en vous et le transformer en ami
  • Créez votre propre portrait de « TLM » (tout le monde pour les intimes)
  • Donnez un visa et une carte de séjour à votre ami
  • Prenez vos tongs, votre gourde, votre sac à dos et partez avec lui
  • Sur les chemins de l’itinérance ou comment arriver et vivre au sommet de son Everest
Sympa le programme pour les prochains jours, n’est-ce pas? …Et bien, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une très belle journée 🙂 … et à très bientôt pour le début du périple!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge