Ma séance de yoga: Prévenir la douleur aux cervicales

Nous avions vu comment soigner naturellement la douleur aux cervicales, voyons maintenant comment l’éviter grâce à une séance de yoga.

 

Anatomie d’une douleur aux cervicales

Lorsqu’une douleur commence à se faire sentir, qu’elle soit sourde ou intense, il est déjà trop tard. En effet, quand la douleur aux cervicales intervient, ça veut dire que vos muscles, vos ligaments et/ou vos tendons ont tiré sur la corde autant qu’ils le pouvaient pour tenir le coup. Si on prend comme exemple les body-builders, on le voit commencer à prendre l’haltère trop lourde, il ramène l’haltère au niveau de ses épaules… ouf c’est lourd mais le mouvement n’est pas fini. Il cherche toute sa force et il jette l’haltère au dessus de sa tête. Il la tient à bout de bras. Quand on est spectateur de ce genre d’épreuve sportive, on voit le corps qui galère, qui souffre… ça se voit même sur le visage de l’athlète. En principe, il lâche rapidement l’haltère. Imaginons maintenant qu’il ne la lâche pas et qu’il continue de tenir cette haltère trop lourde à bout de bras… Au bout d’un moment, son corps va lâcher en devenant douloureux, très douloureux…

Si on revient maintenant à nos moutons, le bodybuilder qui tient une posture inadéquate, c’est vous mal assis sur votre chaise, pliant sous le stress, fatigant nerveusement depuis 1, 2, 3, 15 jours, 1 mois, 1 année. Le corps tient le temps qu’il faut mais si vous ne lâchez pas au bon moment, il trouvera le moyen de vous faire lâcher. Et son moyen de prédilection c’est la douleur. Le mieux, c’est encore de ne pas en arriver là.

 

Laissez respirer vos cervicales – une séance de yoga

Laisser respirer ses cervicales dans notre cas, c’est permettre aux muscles, tendons et ligaments qui la composent de faire un break et de lâcher du leste. Et ça, ça se fait grâce à des étirements des épaules, des bras, des mains et du cou. Je vous propose donc une vidéo que j’ai trouvé sur youtube qui détaille toutes les postures à faire pour délier le haut du dos et les cervicales. C’est vraiment très complet et bien expliqué donc à la portée de tous, c’est ça qui m’a plu dans cette vidéo. Et en 10min vous avez fait le tour! 10min pour ses cervicales c’est pas un investissement temps trop énorme.

Comment tirer le maximum de cette séance de yoga spéciale cervicales

Si vous travaillez devant un ordinateur (ou si votre posture est relativement statique), vous avez certainement dû vous rendre compte que les muscles se nouent ultra-rapidement. Il va suffire d’un peu de stress pour bien cadenasser le tout et le soir vous aurez du mal à tourner la tête. Pour éviter ça, essayez de faire un ou 2 des étirements proposés à chacune de vos pauses. Le soir en rentrant, faites la série complète.

seance de yoga journalier

séance de yoga à intégrer dans votre journée (crédit photo: the library of congress)

 

La différence entre étirer et assouplir

Il y a toujours 2 manières de voir les choses: soit vous étirez et ainsi vous remettez à 0 les muscles du dos, des épaules et des cervicales à la fin d’une journée (travail relativement superficiel) soit vous assouplissez de manière plus durable votre organisme. Dans le 1er cas, 1 ou 2 étirements tenus 10 secondes devraient être suffisant pour vous remettre à 0. Maintenant, il faut que vous soyez conscient que si vous arrêtez un jour de faire les étirements, les muscles vont se renouer directement. Effectivement, c’est rapide et ça fait du bien mais seulement sur le court terme.

Au contraire, si c’est l’assouplissement qui vous intéresse, ça va vous prendre un peu plus que 10min. On prend toujours la même séquence mais on va faire chaque étirement 3 fois. Le but du jeu c’est de tenir la posture au minimum 1min30 et donc réitérer 3 fois. Si la première fois vous n’arrivez pas à 1min30, c’est que vous y allez un peu trop fort dans l’étirement. Etirez moins mais gardez la posture, recommencez en étirant un tout petit peu plus… En procédant sur la durée et non sur l’amplitude de l’étirement, vous allez atteindre le muscle en profondeur et le dénouer de l’intérieur.

Si dans le cas de l’étirement rapide il est recommandé d’effectuer la séquence tous les jours même le week end, pour l’assouplissement en revanche, 1 à 2 fois par semaine suffisent amplement. Si vous avez régulièrement des problèmes de torticolis, je ne saurais trop vous encouragez à mettre ces séquences dans votre quotidien. La seule règle à suivre c’est de ne jamais avoir mal. On doit sentir l’étirement mais il ne doit jamais être douloureux.

 

Essayez ces exercices pendant une semaine et dites moi ce que vous en avez pensé, si vous avez eu des problèmes et la manière dont vous vous y prenez pour intégrer ces exercices dans votre quotidien (Devant la télé, dans les transports en commun, les salles d’attentes…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge